Warning message

Mean Menu style requires jQuery library version 1.7 or higher, but you have opted to provide your own library. Please ensure you have the proper version of jQuery included. (note: this is not an error)

Les actions communautaires de la Journée nationale d'action 2015

Pour la onzième année consécutive, les filles et les femmes du Canada sont invitées à s'éloigner des activités typiques de la Saint-Valentin pour concevoir des projets orientés vers l'action afin de sensibiliser le public à des enjeux qui sont importants pour elles et pour leurs communautés.

De nombreuses activités de sensibilisation auront lieu partout au pays. Trouvez une action qui se déroule dans votre région! 

 

Plus d'information sur les actions :

MARITIMES

Intercultural Heritage Association, Moncton, NB

« Au cœur de la question »

Avec le mentorat offert par des membres du groupe de femmes de l’Intercultural Heritage Association, une équipe de filles et de jeunes femmes de la communauté immigrante africaine de Moncton aimerait se servir de la journée traditionnelle de la Saint-Valentin pour organiser une exposition d’artistes portant sur des problématiques qu’elles estiment être au cœur des préoccupations des femmes immigrantes. Les organisatrices souhaitent que la journée soit articulée autour du concept d’Ubuntu, une philosophie africaine qui place l’amour de l’humanité au cœur de l’existence de chaque personne. Selon Ubuntu, chaque personne définit son bien-être en fonction de celui des autres, comme l’exprime cette phrase : « Je suis parce que nous sommes ». En travaillant avec les femmes de l’Intercultural Heritage Association, nous avons ciblé les thèmes suivants comme enjeux importants chez les femmes immigrantes vivant au Canada. Les artistes prépareront notamment des œuvres inspirées de ces sujets en vue de l’exposition, intitulée « The Heart of the Matter ».

  1. La violence envers les femmes immigrantes dans les espaces publics et privés
  2. Les souvenirs des familles immigrantes et leurs rêves d’avenir
  3. La vie d’un endroit à l’autre et l’impact de la migration sur les filles et les femmes immigrantes

All Women’s Empowerment and Development Association (AWEDA), Halifax, NS

Le titre de notre action est : « Hommage à l’histoire des femmes du Sierra Leone au Canada : la connexion Freetown – Nouvelle-Écosse ».

Dans le cadre de la Journée nationale d’action et en collaboration avec la African Diaspora Association Of The Maritimes (ADAMS), Youthscape et le Krio Descendent Union in Canada (KDU Canada), AWEDA organisera un rassemblement d’un jour le 14 février prochain.

Ce rassemblement réunira des filles et des jeunes femmes racisées originaires du Sierra Leone qui témoigneront de leur expérience en tant que personnes racisées devant se frayer un chemin dans les sphères sociale, culturelle, politique et économique en Nouvelle-Écosse, un parcours souvent marqué par un sentiment de solitude et de perte de repères chez ces jeunes femmes.

Sur un ton plus positif, ce rassemblement sera également l’occasion d’échanger sur le lien historique entre Freetown et la Nouvelle-Écosse à l’aide de discussions, d’échange de traditions, de chansons, de présentations culturelles et culinaires et d’autres activités.

Les commentaires au sujet de l’évènement seront utilisés dans la production d’une anthologie visant à répondre aux besoins particuliers des participantes.

Northern AIDS Connection Society, Truro, NS

Nous organisons un événement d’une journée visant à promouvoir la confiance et l’estime de soi parmi un groupe de 15 jeunes athlètes féminines à l’école secondaire locale. La journée commencera avec un cours au Clay Café, où chaque fille peindra une tuile de 1 m2. Toutes les tuiles seront ensuite assemblées pour créer une superbe murale qui sera installée à l’intérieur du vestiaire des filles à l’école. La murale comportera une citation inspirante qui encouragera les filles passant tous les jours par le vestiaire à réaliser leur plein potentiel!

Après avoir peint leurs tuiles, les filles iront manger ensemble au restaurant. Lors du dîner, une conférencière invitée encouragera les filles à renforcer leur estime de soi et leur confiance en soi. Nous demanderons ensuite à chaque fille de présenter de courts exemples (qu’elle aura préparés à l’avance) illustrant différents moyens d’améliorer sa confiance et son estime de soi. En échangeant tout simplement des idées entre elles, elles pourront s’entraider et créer un réseau de soutien.

Notre but est non seulement de favoriser des changements positifs dans la vie des filles du groupe, mais aussi de faire en sorte que le message entraîne des changements positifs dans la vie de toutes les personnes qui passeront par ce vestiaire dans les années à venir. L’école compte 1 800 étudiantes et étudiants, et comme la réussite du cours d’activité physique est essentielle à l’obtention du diplôme, chaque fille sera exposée à cette murale lors de son parcours scolaire. De plus, le gymnase de l’école est utilisé par de nombreux organismes offrant des activités sportives aux adultes, ce qui signifie que le message ne touchera pas uniquement les étudiantes de l’école, mais aussi une bonne partie de la collectivité.

YWCA Halifax, Halifax, NS

Le Youth Advisory Council du YWCA de Halifax, un groupe de 12 jeunes femmes de 16 à 30 ans menant des actions communautaires afin de sensibiliser la population au sujet des problématiques touchant les femmes et les filles à Halifax, a décidé de produire une série de trois épisodes de baladodiffusion portant sur le climat anti-choix qui règne actuellement dans l’Est du Canada. Nous souhaitons répondre aux manifestants anti-choix qui envahissent nos villes avec des représentations graphiques de fœtus avortés et répandent de faux renseignements au sujet de l’avortement, bloquent l’entrée des hôpitaux, couvrent de honte les femmes qui accèdent aux services et dupent les femmes au moyen de publicités prétendant offrir des interventions de soutien. Nous voulons répondre aux politiciens et aux décideurs qui persistent à ignorer les preuves scientifiques et éliminent des services sûrs auxquels nous avons droit. Nous souhaitons répondre à une culture qui dévalorise les choix des femmes et faire comprendre à tout le monde que nous allons nous défendre.

Notre série de balado visera à recadrer le débat autour de la justice reproductive plutôt qu’autour de l’opposition « pro-choix » contre « anti-choix ». Nous voulons que la discussion soit plus inclusive et nous permette de déconstruire les conditions sociales qui limitent l’accès des femmes à l’avortement, à la contraception, à une éducation sexuelle complète et à la santé de façon plus générale. Nous espérons sensibiliser la population de notre ville au sujet du cadre de justice reproductive, un cadre théorique élaboré par des femmes de couleur s’adressant aux militantes femmes et trans dans la collectivité qui œuvrent en faveur de la justice reproductive dans notre ville et ailleurs au pays.

Antigonish Women’s Resource Centre and Sexual Assault Services Association, Antigonish, NS

Les jeunes femmes de l’école secondaire organisent un dîner-symposium portant sur le féminisme, l’accès à la justice et l’action contre la violence. L’événement comportera une présentation, des vidéos et des discussions en sous-groupes.

Lors du symposium, nous lancerons une bande-annonce d’une vidéo réalisée dans le cadre du projet Youth Educating and Acting on Hypersexualization (YEAH!), qui encourage les jeunes à créer des pièces de théâtre engagé questionnant la culture misogyne et la violence sexiste.

PEI Association for Newcomers Canada, Charlottetown, PEI

Le but de ce projet est de consacrer toute une journée à la célébration des mères et des filles ainsi qu’à l’éducation et à la prévention de la violence entre les générations au sein de la population immigrante récemment arrivée à Charlottetown. La journée consistera en une série d’activités ayant toutes pour objectif de célébrer les relations, de tisser de nouveaux liens et de prévenir la violence familiale dans la communauté de façon générale. Il y aura également un aspect éducatif, puisqu’un certain nombre de conférencières issues de différents secteurs de la communauté seront invitées à échanger des idées et des renseignements avec les participantes. Après le repas (offert par le projet), il y aura une activité visant à créer et renforcer les liens entre les participantes, sous forme de séance de yoga, suivi d’un thé de cinq heures entre filles et d’une séance de soins esthétiques (coiffure, ongles, etc.) et de photographie.

QUÉBEC

Council for Anglophone Magdalen Islanders, Grosse île, QC

Notre projet, « Des femmes s’inspirent entre elles », vise la promotion de l’estime de soi et des sentiments d’importance chez les jeunes femmes et les membres de la communauté. Nous allons mettre en œuvre cette action en mobilisant un groupe de femmes bénévoles de notre école secondaire locale afin de planifier un événement qui célèbre les femmes et leurs contributions à la communauté. Les jeunes bénévoles seront responsables de la sélection de femmes clées qui ont sont importantes au développement, à la viabilité et la vitalité de notre communauté. Ces femmes seront interviewées. Les jeunes organiseront aussi un brunch pour femmes le 14 février, où on soulignera et célébreront les femmes choisies d’une manière spectaculaire. Étant donné que ce sera le jour de la Saint-Valentin, toutes les femmes recevront une fleur des femmes, en reconnaissance de leurs efforts dans la vie communautaire. Nous espérons que cet événement donnera aux femmes de notre communauté un sens de solidarité et des sentiments d’importance.

Action cancer du sein du Québec-Breast Cancer Action Quebec, Montréal, QC

À l’occasion de la Saint-Valentin, nous organisons un événement communautaire conçu par les jeunes femmes afin d’exposer les méfaits du capitalisme, du consumérisme et de la violence symbolique chez les jeunes femmes des groupes marginalisés.

Taking Hold, Montréal, QC

Notre action vise à donner aux filles la possibilité d’être créatives et, surtout, d’employer leur créativité à la conception et la réalisation d’un produit fini. Takin Hold est un programme de prévention à l’intention des jeunes filles à risque fréquentant les écoles secondaires anglophones de Montréal. Nous encourageons l’estime de soi et la sensibilisation au moyen d’activités artistiques. L’un de nos groupes de filles a exprimé le désir de composer des poèmes et des chansons. Elles travaillent à la création d’une chanson pour laquelle chaque fille serait en mesure de composer et de jouer sa propre partie. Avec l’aide d’une femme de la communauté, Ryan Martel, aussi connue sous le nom de Ryan Playground, qui est DJ et productrice de musique à Montréal, nous pourrons enregistrer une chanson originale produite à partir des élans musicaux des filles du groupe. Nous filmerons également la séance d’enregistrement pour réaliser un journal de tournage afin de graver cet évènement dans la mémoire des filles et de l’archiver pour la communauté.

Cree Nation of Wemindji Culture & Wellness Dept, Wemindji, QC

Les filles et jeunes femmes Cries avec qui je travaille souhaitent monter un projet ayant pour thème l’importance de surmonter nos peurs. Pour surmonter nos peurs, il faut d’abord les nommer. Nous aurons des photographies professionnelles des filles affrontant certaines de leurs peurs. La timidité est un gros problème ici, et nous souhaitons nous réunir pour surmonter nos peurs afin d’atteindre nos objectifs de vie.

Ensemble pour le respect de la diversité, Montréal, QC

Cette année, le comité Imprint (empreinte) de l’école secondaire Saint Georges a pris la forme d’un groupe de filles. Ses membres travaillent à combattre l’intimidation et la discrimination afin de créer pour leurs paires un milieu scolaire inclusif et respectueux. Après avoir constaté que l’intimidation, l’homophobie et l’exclusion sociale étaient en hausse au sein de la communauté scolaire, elles ont décidé d’organiser un carnaval de la diversité à l’école.

Le carnaval de la diversité comportera des activités, des jeux de carnaval et des ateliers traitant de divers enjeux, comme l’intimidation à caractère homophobe, les micro-agressions sexistes, la cyberintimidation, l’intolérance culturelle, le racisme, l’identité et l’estime de soi.

Clearpoint Elementary, Pointe-Claire, QC

Girls In Motion (Les filles en mouvement)

Afin de promouvoir le bien-être et d’encourager les relations positives (qui contribuent à l’estime de soi et favorisent les qualités propres au leadership), nous organisons un après-midi d’ateliers axés sur la solidarité entre filles et le renforcement du pouvoir d’agir pour les filles de la quatrième à la sixième année de Clearpoint ainsi que leurs parents et tuteurs.

Nous espérons enseigner aux filles et aux femmes à se servir des médias pour documenter et faire connaitre leurs histoires, en plus de leur donner les compétences nécessaires pour créer leurs propres formes de média (photo et voix et baladodiffusion). Nous offrirons aux participantes des trousses d’information décrivant le processus propre à chacun des mécanismes mentionnés.

The Learning Exchange, Laval, QC

Leaders et médias sociaux : avoir un impact positif

The Learning Exchange organise des rencontres à l’aide des médias sociaux afin de réunir les jeunes femmes et les filles autour des questions de la citoyenneté numérique et de l’usage négatif des médias sociaux. Où se situent-elles par rapport à ces questions et comment peuvent-elles avoir un impact positif sur leur école et leur collectivité? Ces évènements permettront aux filles et aux jeunes femmes de tisser des liens, d’échanger des idées, de s’exprimer et d’agir en tant que leaders en posant des gestes concrets et en organisant des activités dans l’école. Elles examineront les méthodes permettant de générer un message et échangeront des idées afin d’avoir un effet positif sur leurs paires et au sein de leur communauté. Cette démarche renforcera leur pouvoir d’agir. Tout en coopérant et en étant activement engagées dans les discussions, elles se découvriront des qualités personnelles et développeront des compétences personnelles/sociales telles que la coopération, le leadership, la communication, l’écoute, la résolution de problèmes et l’autogestion. Notre mois d’activités prendra fin avec un grand évènement au cours duquel leurs efforts seront mis en valeur et leur message circulera dans toute l’école.

Overture with the Arts, Dorval, QC

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous avons créé « Girls Unite », un projet pratique de production musicale menée par des femmes et visant à inspirer les jeunes à devenir des agentes de changement social. Girls Unite donnera la chance à des étudiantes du secondaire de s’exprimer de façon créative, fera la promotion de la pensée critique et encouragera l’activisme chez les jeunes. Les étudiantes utiliseront la musique pour communiquer leurs opinions et créer de la musique qui renforce le pouvoir d’agir des jeunes. L’objectif de Girls Unite est de lancer un mouvement social.

En janvier et février, les étudiantes participeront à cinq différents ateliers d’écriture de chansons afin de créer une chanson originale, ou mieux encore, un hymne. La partie création du projet aura lieu avant le 27 février. La chanson finale sera toutefois dévoilée au public le vendredi 6 mars, à l’occasion de la Journée internationale des femmes (le dimanche 8 mars 2015).

Centre Solidarité Jeunesse, Québec, QC

Nous planifions de créer un événement entre filles portant sur le leadership. Nous l’appellerons : Journée entre jeunes filles leaders.

Durant cette journée des filles âgées entre 12 et 15 ans, de différentes écoles du Centre-ville de Québec, seront amenées à réfléchir sur leur pouvoir d'agir en t'en que jeunes femmes dans leur communauté. De plus, nous souhaitons les mettre en action on leur permettant de se rallier à une même cause  (le droit des femmes) et de réaliser, pour un centre de femmes du quartier, des produits de beauté qui seront remis aux femmes qui fréquentent ce service. En liens avec la cause choisie, les filles seront sensibilisées à la violence faite aux femmes et pourront apprendre quelques techniques d’autodéfense.

YWCA – Centre filles, Québec, QC

Cette action va se séparer en deux volets.

D’abord, on prévoit une rencontre entre quelques filles et jeunes femmes de la région de Québec qui se sont démarquées par leur leadership. Cette rencontre favorisera l’échange et leur permettra de participer à la planification et à l’animation de l’évènement Place aux filles qui aura lieu en avril prochain. Dès janvier, à l’aide des réseaux du YWCA, des filles et des jeunes femmes qui se sont démarquées dans leur communauté seront recrutées.

Ensuite, un projet d’embellissement art ‘’in situ’’, c’est-à-dire d’intégrer l’art dans le quotidien des personnes qui fréquentent la YWCA Québec, est prévu. En effet, les filles qui participent au cours d’art plastique souhaitent embellir un espace inutilisé qui se trouve près des escaliers (et donc qui est à la vue de toutes les personnes qui passent par-là). Elles laisseront libre-cours à leur imagination et créerons ainsi une œuvre collective qui sera fort probablement appréciée par toute la communauté de la YWCA.

Centre d'aide aux familles latino-américaines (CAFLA), Montréal, QC

CAFLA organise une Journée de partage intergénérationnel sur la prévention de la violence faite aux femmes latino-américaines. La meilleure façon d’apprendre est à travers le partage de connaissances et d’expériences. Un groupe discussion au sujet de divers thèmes en lien avec l’abus (physique, psychologique, etc.) dans lequel participeront trois générations de femmes de la communauté latino-américaine sera animé.

6 à 8 femmes mentors, aux parcours de vie divers et inspirants seront présentes également avec les jeunes filles tout au long de la journée. Elles leur parleront de leurs choix de vie, de leur place en tant que leader de leur propre communauté, dans le but de les inspirer mais aussi les rassurer et les conseiller sur leurs propres choix et avenir, selon les profils de chacune. Cette journée sera un premier contact et créera en lien entre les mentors et les jeunes filles, qui pourront par la suite, si elles le souhaitent, rester en contact avec une ou plusieurs de ces mentors qui suivront son évolution.

Les jeunes participantes repartiront de cette journée de formation avec une plus grande motivation, confiance en soi et assurance dans leur choix mais également avec le bagage nécessaire pour, à leur tour, transmettre ce qu’elles auront appris à d’autres jeunes filles de leur communauté et devenir peut-être par la suite elle-même des mentors pour des plus jeunes.

ORA, Montréal, QC

Titre de l’action : Tête à tête avec des femmes d'exception

L'activité se décline en deux volets :

  1. Offrir l'occasion à des jeunes femmes de 18 à 25 ans, issues de l'immigration africaine, de rencontrer, d'échanger et de s'inspirer de femmes leaders qui sont elles-mêmes passées par le chemin de l'arrivée dans un nouveau pays à la culture, aux réalités et opportunités différentes et qui ont su se tailler une place dans la société québécoise et poursuivre avec succès leurs passions. Cette rencontre se fera à travers une présentation/discussion avec les leaders sur leur parcours, les défis rencontrés et les conseils pour les surmonter, avec une période de questions, suivi d'un cocktail de réseautage. Les jeunes femmes et les leaders seront encouragées à développer des relations de mentorat.
  2. Les jeunes femmes participeront également à une discussion autour d'un café, pour échanger sur des enjeux liés à l'intégration à la société québécoise et aux stratégies qu'elles utilisent pour prendre leur place, s'impliquer, être des leaders dans la communauté. La discussion permettra aussi de les sensibiliser à l'engagement citoyen qui est parfois un réel défi pour des jeunes femmes qui se sentent peu concernées ou qui estiment n'avoir pas le pouvoir changer les choses dans cette terre d'accueil qui semble parfois étrangère. Cette discussion sera filmée et montée sous forme d'émission de webtélé qui sera diffusé sur la chaîne YouTube du groupe (ou du partenaire) et sera utilisée pour stimuler la réflexion auprès d'autres jeunes femmes qui n'auront pas participé à la journée d'action.

Des intervenantes des premières nations seront également invitées, afin de permettre aux jeunes immigrantes d'origine africaine d'avoir un contact avec le peuple qui l'accueille sur son territoire et une connaissance de l'histoire et de la culture de ces autres jeunes femmes qui ne sont pas toujours présentes dans leur réseau ou dans les médias.

Club des filles, école primaire Barclay, Montréal, QC

Les filles du Club des filles participeront à un projet photo qui célèbrera les femmes qui ont marqué notre histoire mais également leur communauté, que ce soit hier ou aujourd'hui. Ensemble, elles recréeront des portraits de ces femmes ou bien des scènes historiques, qu'elles pourront ensuite exposer dans un endroit public du quartier, afin que toute leur communauté voie leur travail.

Club des filles, école secondaire Lucien-Pagé, Montréal, QC

Les filles du Club des filles mettront sur pied un projet de campagne de sensibilisation aux différentes formes de violence sous forme d'une vidéo. Elles pourront faire passer leur message à leurs pairs à l'école et à leur communauté par rapport à ce qu'est et n'est pas l'amour dans les relations interpersonnelles et démystifier les différents types de violence.

Club des filles – médias, école primaire Riverview, Montréal, QC

Les filles du Club des filles - médias à Verdun participeront à un projet vidéo qui aura pour thème les gestes d'amour et de gentillesse dans notre communauté. Les filles pigeront chacune des gestes de gentillesse à poser dans leur communauté, par exemple donner un câlin gratuit, donner une fleur à un étranger, etc. qu'elles devront faire devant la caméra. La compilation de ces scènes donnera un résultat intéressant qui fera réfléchir les filles sur l'importance et la difficulté parfois de faire des actes d'amour et de gentillesse gratuits autour de nous.

Riverdale Community Learning Centre, Pierrefonds, QC

Les filles participeront à des ateliers “Prima Dance” pour filles dans notre école secondaire. Ces ateliers de danse abordent les thèmes de l’hyper-sexualisation, l’intimidation, l’affirmation de soi, et l’homophobie. À travers la danse, les filles explorent l’image qu’elles ont d’elles-mêmes et l’image des filles et des femmes dans les médias. Elles apprennent plus sur les comportements sains, particulièrement en lien avec la sexualité et les relations. 

Ontario

Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland, Orléans, ON

Nous planifions de faire un « Flash mob » afin de promouvoir la prévention des agressions commises envers les filles ainsi que de faire connaître les droits des filles d'être en sécurité, forte et libre.

Lady Ballers Camp, Toronto, ON

Le projet de talk-show Breaking the Silence invitera les filles et les jeunes femmes du Lady Ballers Camp à participer à un groupe de discussion sous forme de talk-show. Assumant le rôle d’animatrice, une ancienne participante du projet des leaders émergentes du Lady Ballers Camp veillera à créer un espace sécurisant pour les autres participantes et le « public » tout en les encourageant à discuter des enjeux liés à la violence faite aux filles et aux jeunes femmes. Nous avons l’intention d’inviter les garçons et les jeunes hommes au talk-show en tant que participants ou « spectateurs ». L’objectif est de faire en sorte que le groupe soit aussi interactif que possible et aborde ouvertement les diverses critiques à l’endroit des discours publics et des normes sociétales entourant ces questions. Le rôle de l’animatrice sera de lancer et de modérer la discussion en formulant des questions stimulant la réflexion, en plus d’encourager les participantes et participants à se poser des questions entre elles et eux. Afin de favoriser la participation du « public », les discussions seront centrées autour des sujets d’actualité dans les médias sociaux, dans les médias traditionnels ou dans les réseaux personnels et les communautés locales. Idéalement, les participantes et participants auront la possibilité d’échanger leurs points de vue, de cerner ce qu’elles ont en commun et d’apprendre les uns des autres.

Cultivating Herstory, Toronto, ON

Notre programme s’est déroulé de février à août 2014 et visait 11 jeunes femmes racisées (fréquentant l’école secondaire) d’un quartier défavorisé appelé Jane and Finch. Puisque le programme a perdu son financement, les filles ne se sont pas réunies en tant que collectif depuis quatre mois. Avec l’aide de la Fondation filles d’action, nous proposons la tenue d’une réunion. Il s’agit d’une séance ponctuelle de Cultivating HerStory à l’intention des jeunes femmes qui ne se reconnaissent pas dans les activités traditionnelles de la Saint-Valentin. Cette action réunira de 10 à 15 jeunes femmes, dont certaines ont déjà participé à ce projet. L’action débutera avec des jeux brise-glace et des activités permettant aux jeunes femmes de se retrouver. Les participantes détermineront ensuite un menu, iront faire des courses et prépareront ensemble un repas. Elles discuteront ensuite des meilleurs pratiques d’éducation populaire et de littératie financière, en plus d’échanger de nouvelles connaissances sur des sujets relatifs à l’alimentation, la culture, la communauté, la santé, les relations raciales et la sécurité alimentaire. Toutes ces questions seront abordées dans le cadre d’ateliers interactifs (de cuisine ou de jardinage, par exemple) et artistiques (collages, cartographie des ressources, etc.) et de discussions au sujet des expériences des participantes. Nous aimerions également faire une séance de Zumba avec les filles pour les encourager à adopter un mode de vie actif.

Ce jour-là, nous aimerions aussi proposer le lancement des programmes présentés dans le Shameless Magazine.

Pinecrest-Queensway Community Health Centre, Ottawa, ON

Le thème de cette année sera articulé autour de la volonté d’inciter les jeunes femmes à exploiter leurs propres compétences pour se sortir du chômage ou du sous-emploi chronique. L’aspect particulier du projet Beautifully Me réside dans le fait qu’il est axé sur l’individu et explore ces enjeux complexes par la sensibilisation, l’éducation et le renforcement du pouvoir d’agir. Nous espérons ainsi créer une communauté de jeunes leaders qui seront en mesure de se servir de leurs compétences et de se valoriser avec confiance et sans honte.

Windsor women working with immigrant women, Windsor, ON

Les filles et moi, avec quelques garçons du programme, allons produire une vidéo conceptuelle de danse et de musique pour sensibiliser le public aux nombreux enjeux qui touchent les filles dans notre collectivité et ailleurs dans le monde. Avec cette action artistique, nous voulons mettre en lumière la violence faite aux femmes et montrer comment celle-ci peut toucher n’importe quelle femme.

Par l’art, la musique et la danse, notre vidéo illustrera les différentes perspectives de nombreuses femmes ainsi que les différentes étapes de la violence conjugale : les signes avant-coureurs, les avertissements, le comportement, la souffrance, la volonté de partir, le premier départ, le retour, etc. En plus de réaliser la vidéo, nous organiserons un atelier comportant des activités éducatives portant sur les relations saines, la violence familiale et les autres formes de violence ainsi que les moyens de la prévenir. Cet atelier sera animé par Natalie Browning-Morgan, avec mon aide et celle des jeunes impliqués dans ce projet. Nous voulons influencer positivement notre communauté et imaginer des moyens de prévenir la violence faite aux femmes en général. Cette année encore, nous écrirons nos lettres d’amour et avons l’intention d’organiser une séance de photos avec les aînées de la communauté afin d’illustrer la force des femmes de toutes générations.

Planned Parenthood Ottawa (Insight Theater), Ottawa, ON

À l’occasion de la Journée nationale d’action 2015, les jeunes femmes de Insight Theatre (une troupe de théâtre par et pour les jeunes basée à Ottawa) raviveront la Promenade de l’histoire féministe (voir « Historique de la Promenade de l’histoire féministe », ci-dessous). Nous ajouterons quatre nouvelles haltes à la promenade. Ces quatre nouveaux thèmes seront choisis et étudiés par les jeunes femmes de Insight. La visite fera découvrir aux participantes des femmes méconnues et oubliées qui ont participé à d’importantes luttes pour réclamer et défendre les droits et libertés des filles et des femmes au Canada. Les récits seront à l’image des cultures, de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre des filles impliquées dans la promenade de cette année et ne rendront pas exclusivement hommage à l’histoire des femmes blanches, cisgenre et hétérosexuelles.

Nous lancerons la promenade le samedi 14 février 2015 à 14 h. La visite sera gratuite, et un organisme communautaire du centre-ville nous fournira du chocolat chaud et un endroit où nous réchauffer après la promenade. La balade sera ouverte aux femmes trans et accessible aux personnes à mobilité réduite, comme moi-même. Notre itinéraire sera accessible aux personnes se déplaçant en chaise roulante ou en scooter électrique, et une chauffeuse bénévole transportera les participantes d’une halte à l’autre si elles ne sont pas en mesure de parcourir de longues distances à pied.

Historique de la Promenade de l’histoire féministe 

Le 14 février 2013, les jeunes femmes de Insight Theatre ont mené des recherches et créé une Promenade de l’histoire féministe dans le but de commémorer les formidables actions féministes ayant été menées ici-même, à Ottawa, au cours des 100 dernières années. L’idée était de faire connaitre l’activisme pratiqué depuis longtemps par les féministes de Ottawa afin d’améliorer nos droits sexuels, nos droits en matière d’égalité des sexes et nos droits reproductifs à l’échelle locale et nationale.

Les jeunes femmes ont choisi les sujets qui les intéressaient le plus, ont étudié l’histoire des ces sujets et ont travaillé avec la coordonnatrice de Insight, Luna Allison, pour créer et répéter un scénario poignant en lien avec chaque sujet abordé au cours de la promenade : (1) Le procès de Dorothea Palmer et son rôle dans la décriminalisation de la contraception au Canada; (2) L’histoire de la lutte pour les droits des femmes transgenres au Canada; (3) L’histoire de l’accès à l’avortement à Ottawa; (4) Les actions menées par Jean Augustine pour établir et commémorer une Journée nationale de l’histoire des Noirs au Canada.

Nous sommes fières d’avoir reçu un prix Femmy 2013 pour ce projet. Les prix Femmy ont pour objectif d’honorer des féministes habitant la région de la capitale nationale ayant fait une contribution exceptionnelle à la lutte pour l’égalité entre les sexes. Nous avons été mises en nomination pour le prix par Liz Bernstein, la directrice générale de Nobel Women’s Initiative, qui a participé à notre promenade et été épatée par tout ce que les jeunes lui ont appris.

Joy, Toronto, ON

À l’occasion de la Journée nationale d’action 2015, notre projet donnera l’occasion aux filles d’être vues, entendues et célébrées. Nous offrirons aux jeunes filles des ateliers joyeux qui propagent l’amour, l’art et l’authenticité. En animant des activités d’arts participatifs comme le théâtre, le collage avec divers matériaux, la danse et la fabrication de cartes, nous espérons favoriser l’expression créative et les relations authentiques en plus d’inspirer la guérison du corps et de l’esprit.

Emanuella, Toronto, ON

Mon action est une forme de résistance contribuant à créer un sentiment de sécurité chez les femmes appartenant à une minorité ainsi que chez les femmes qui sont des leaders au sein de leur communauté. Nous célèbrerons l’existence de ces femmes ainsi que les efforts qu’elles déploient afin d’améliorer la situation de leur famille et de leur communauté en général.

L’an dernier, j’ai réalisé un documentaire vidéo intitulé African Voices of the Diaspora (voix africaines de la diaspora), qui sera présenté dans le cadre de mon projet cette année. Le documentaire traite de la vie et des expériences de femmes africaines au Canada. Une partie du film aborde spécifiquement les femmes dont la famille est originaire du Soudan du Sud et présente leurs points de vue personnels sur les enjeux touchant leur communauté ainsi que sur la guerre qui a éclaté le 15 décembre 2013 dans le sud du Soudan. Je continuerai à filmer des images en prolongeant mon projet sur deux ans.

Cette année, je réunirai des femmes originaires du Soudan du Sud, de préférence des jeunes femmes accompagnées de leur mère ou des femmes qui jouent un rôle maternel dans leur vie; elles feront partie d’une séance photo intitulée : Generation of Leaders (une génération de leaders). La séance ne se limitera pas à la photographie, mais présentera également des femmes soudanaises discutant de leurs expériences en tant que mères et filles et de leurs points de vue sur différentes formes de résistance. Les images vidéo et les photos seront ajoutées au documentaire filmé l’an passé. Les photos, accompagnées des transcriptions des entrevues individuelles, seront présentées dans un magazine que j’intitulerai : African Voices of the Diaspora : South Sudan (voix africaines de la diaspora : Soudan du Sud). Ce magazine circulera au sein de la communauté sud-soudanaise au Canada et sera une forme d’encouragement et de réflexion. Cette série portera sur le leadership générationnel des femmes sud-soudanaises en ce qui a trait à leur résistance à la violence, à leur existence au sein de la diaspora canadienne et à leur leadership au Canada pour les générations à venir.

Muslim Resource Centre for Social Support and Integration, London, ON

Nous organisons un atelier multimédia d’une demi-journée à l’intention des filles et des femmes de 15 à 30 ans s’identifiant comme immigrantes et musulmanes. L’atelier sera intitulé « Muslimahs Making Media ». Cet atelier aborde deux importantes questions : (1) la prévention de la violence à l’égard des femmes, et (2) les filles et les femmes en tant que leaders communautaires.

Nous espérons nous pencher sur ces deux thèmes à l’aide de différents supports médiatiques : la photo accompagnée d’une narration (Photovoice) et la baladodiffusion. Nous pensons entamer l’atelier en réfléchissant aux façons dont les filles immigrantes et musulmanes exercent un leadership au sein de la communauté. À l’aide de la photo et de la narration, nous inviterons les filles à transformer leur compréhension d’elles-mêmes et à se percevoir comme des leaders résilientes et compétentes au sein de leurs quartiers et de leurs familles. La deuxième partie de l’atelier sera consacrée à la violence faite aux femmes et à sa prévention. En tant que leaders, ces jeunes femmes immigrantes et musulmanes se serviront de la baladodiffusion pour aborder ces questions. Nous orienterons les sujets de discussion vers une campagne communautaire lancée par l’équipe Reclaim Honour, intitulée Promote Honour Prevent Violence (faire la promotion de l’honneur et prévenir la violence). Cette campagne vise à faire connaitre le problème de la violence faite aux femmes au sein des communautés musulmanes de London. Dans le cadre de cette campagne communautaire, nous ciblons quatre grands thèmes liés à notre travail de prévention de la violence de : 

Pourquoi est-il important de faire la promotion de l’honneur et prévenir la violence?

Comment l’Islam est-il un outil de prévention de la violence?

Comment l’empathie et la compassion peuvent-elles créer des familles et une communauté sécurisantes et en santé?

Collectivement, que pouvons-nous faire en tant que communauté pour lutter contre la violence faite aux femmes?

Nous espérons diviser les participantes en quatre groupes, qui organiseront et animeront les discussions sur ces quatre thèmes. Elles pourront déterminer l’ordre du jour, poser des questions, faire des témoignages personnels et formuler des conseils et des solutions au sujet de la création de familles et de communautés sécurisantes. Nous avons décidé de nous inspirer d’une démarche déjà en cours en alignant les conversations des baladodiffusions avec les thèmes de la campagne. De plus, la campagne Promote Honour Prevent Violence est reconnue au sein de la collectivité de London. Il sera ainsi très bénéfique d’ajouter les points de vue et les opinions de jeunes femmes immigrantes et musulmanes au contenu de la campagne. Les balados seront disponibles sur le site Internet de Reclaim Honour et circuleront sur d’autres plateformes de médias sociaux. Nous discutons actuellement avec des stations de radio locales de la diffusion des balados à un plus grand public.

Nous comptons travailler avec UN-London, un OSBL local. L’objectif de UN-London est d’encourager le changement positif dans notre région et ses alentours, à l’aide de moyens peu utilisés dans ce domaine, de méthodes non-conventionnelles et d’outils numériques. UN-London parlera de l’importance de la baladodiffusion et enseignera aux animatrices et aux participantes à utiliser cet outil.

Thorncliffe Neighborhood Office, Toronto, ON

Nous travaillerons à rassembler des filles et des femmes dans un espace sécurisant afin de leur permettre d’apprendre les unes des autres et de faciliter l’apprentissage intergénérationnel. Les activités seront ouvertes aux filles et aux femmes de la collectivité, y compris les filles et les femmes nouvellement arrivées.

Nous offrirons des cours d’autodéfense et une bibliothèque humaine portant sur le renforcement du pouvoir d’agir permettant aux femmes et aux filles d’apprendre à se connaitre et d’échanger des histoires. Lors de la Journée d’action, les filles et les femmes écriront une lettre à leur député.

Colombie-Britannique

Golden Women’s Resource Center, Golden, BC

Les participantes du Groupe de filles de Golden, C.-B., des filles de la 5e à la 7e année, présenteront une pièce qu’elles auront elles-mêmes élaborée avec l’aide des filles du secondaire du Golden Women's Resource Centre et de la Community Coordination for Safety in Relationships Team.

La pièce abordera les enjeux entourant la violence et l’intimidation dans notre communauté en présentant les moyens par lesquels nos amies, nos proches et les membres de la communauté en général peuvent rester en sécurité, en particulier lorsqu’elles sont seules dehors la nuit. Le projet vise en outre à sensibiliser le public aux effets de l’intimidation et de la violence sur les familles et les jeunes.

Les filles commémoreront l’histoire des femmes au Canada en s’éduquant sur les droits des femmes et en assumant un rôle de leader au sein de la communauté, notamment en prenant la parole sur des enjeux qui leur tiennent à cœur. Les filles immigrantes et nouvelles arrivantes seront invitées à participer à cet événement en se renseignant sur la prévention de la violence et les services accessibles dans notre communauté.

Hornby & Denman Health Care Society, Hornby Island, BC

Avec cette bourse, nous avons choisi d’acheter du matériel de sérigraphie et d’organiser une série d’ateliers où les jeunes pourront acquérir de nouvelles compétences tout en découvrant la vie de femmes canadiennes qu’elles trouvent inspirantes. Nous voulons que chaque fille trouve une femme qui l’inspire et explique ce qu’elle a fait pour susciter son intérêt. Comment peut-elles incorporer ces actions dans sa propre vie? Lorsque la série d’ateliers sera terminée, une galerie d’art de la région nous a gracieusement offert d’exposer les œuvres des filles pendant un mois complet. Cela donnera l’occasion à la communauté de voir ce que les filles ont réalisé, et les filles seront fières des commentaires positifs qu’elles recevront. (Si vous aimeriez avoir plus d’information au sujet des ateliers, n’hésitez pas à m’écrire et je me ferai un plaisir de vous répondre! LK)

Immigrant Services Society of British Columbia, New Westminster, BC

Nous avons l’intention de mettre sur pied un groupe d’action ayant pour objectif de sensibiliser les jeunes femmes immigrantes ou réfugiées racisées et marginalisées au sujet de la violence faite aux femmes et aux filles.

En discutant de décolonisation, de racisme et de violence à l’égard des femmes, 10 jeunes femmes imagineront, planifieront et lanceront un projet d’art visuel qui culminera en une participation active à la Memorial March du 14 février dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver. Elles manifesteront leur solidarité avec les femmes autochtones disparues ou assassinées en participant à l’action avec leurs œuvres d’art.

Réseau-Femmes Colombie-Britannique, Vancouver, BC

Action : organisation d’une journée Mentoraction « Re-connaissance de soi ». Il s’agira d’une journée complète de formation et de soutien à des jeunes filles dans un moment décisif de leur vie, et leur donner les clès pour être elle-même des leaders et des mentors dans leur communauté. Plusieurs ateliers leur seront proposés tout au long de la journée, visant à renforcer leur confiance en elle, leurs aptitudes et leurs ambitions.

  1. Atelier Prise de conscience

Ce premier atelier de la journée, sous forme de plusieurs petits exercices, permettra aux participantes de reconnaître leurs atouts et leurs qualités, et de mieux se définir et prendre conscience de leur propre identité et aptitudes. L’atelier sera animé par Claire Samii, participante à la formation Résonnance de Filles d’Action en octobre 2014. Elle leur fournira également les outils nécessaires pour que les participantes puissent à leur tour transmettre ces exercices pratiques à d’autres jeunes filles de leur communauté.

  1. Atelier Confiance et Estime de soi

Animé par Christine Butler, coach de vie, cet atelier les aidera à mieux comprendre ce qu’est l’estime de soi d’un côté et la confiance en soi de l’autre, deux éléments essentiels à l’épanouissement des jeunes filles, elle les guidera dans leur cheminement et les préparera  à devenir des jeunes femmes leader et assurées. L’atelier les aidera par des gestes et réflexions simples à renforcer leur confiance en elle, et les préparera à l’atelier suivant sur la prise de position et de parole en public.

Territoires du Nord-Ouest

Town of Hay river, Hay River, NT

Le programme PHAB Girls honorera l’histoire des femmes de Hay River. Les filles mèneront des interviews ou prendront des photos avec les aînées de la communauté. Ces interviews et ces photos seront ensuite présentées lors d’un événement organisé à l’occasion de la Journée nationale d’action.

Yukon

Les EssentiElles, Whitehorse, YT

Cette action consiste à monter une pièce de théâtre sur le thème des relations saines avec les élèves d'une classe de 7e/8e années. Elle offrira à la classe un atelier sur les relations saines, afin que les jeunes comprennent le sujet et puisse l'adapter en différentes scènes de théâtre. Des jeunes filles de 10e/11e/12e années ferons ensuite des interventions avec leur camarades plus jeunes (en tant que mentores de cette pièce) et une jeune femme (qui a une grande expérience en production théâtrale) viendra peaufiner le projet le 14 février (atelier théâtre/confiance en soi sur scène). Le tout sera présenté au public lors d’un souper-bénéfice, vers la fin du mois de février (date à déterminer). Les actions sont donc des ateliers sur les relations saines, sur la confiance en public et la production de la pièce de théâtre (basée sur le thème des relations saines).

Victoria Faulkner Women’s Centre, Whitehorse, YT

Le 13 février, une activité de création de Zine en 24 h aura lieu au Victoria Faulkner Women’s Centre et au Heart of Riverdale! Nous espérons rassembler 30 filles qui passeront la nuit au centre Heart of Riverdale pour créer un zine. Le zine portera sur le renforcement du pouvoir d’agir des femmes, l’identité, le leadership et d’autres enjeux touchant particulièrement les filles du Nord. Au cours de cette action de 24 heures, nous offrirons aux filles des ateliers de danse, d’écriture et de contes autochtones. Les ateliers seront menés par des jeunes et des professionnelles de la communauté, dans le but de cultiver les relations intergénérationnelles et d’offrir des occasions d’apprentissage à toutes les personnes présentes. L’huis-clos de 24 heures prendra fin le matin du 14 février avec un gros déjeuner santé pour toutes et l’assemblage final de notre œuvre! Une fois le zine assemblé, notre équipe veillera à le distribuer à d’autres organismes locaux et à des collectivités éloignées du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.

The Heart of Riverdale Community Centre, Whitehorse, YT

Nous organisons un évènement de création de zine. Le 13 février, 30 filles de 12 à 18 ans se rassembleront au Centre communautaire Heart of Riverdale pour participer à une activité intensive de création de zine en « huis clos ». Le 14 février, le zine en sera aux dernières étapes de production. Nous apporterons les touches finales à 11 h et seront prêtes à le faire publier, après seulement 24 h de production. Tout au long de l’activité, les filles du Heart pourront participer à des activités animées par Kaylee Lishner, Anna Falcioni et Shelby Maunder. Les ateliers comprendront des activités brise-glace, des séances de remue-méninges ainsi que des discussions et témoignages inspirants. Les filles de 16 à 18 ans qui souhaitent animer des ateliers sur des sujets précis recevront le soutien et les ressources nécessaires pour le faire. Au cours de ce rassemblement de 24 h, les filles mangeront ensemble, créeront et s’inspireront mutuellement. Le zine abordera les thèmes du renforcement du pouvoir d’agir des filles, de l’identité, du leadership et des enjeux touchant les filles du Nord en particulier. Grâce à ce zine, des filles fortes et autonomes du Yukon pourront s’exprimer librement.